Projet de manette Panic Controller : Prototype (2/3)

Résumé des motivations pour la manette Panic Controller

C’est dans l’optique de trouver une alternative au contrôle au joystick et à la souris que je me suis lancé dans la construction d’une manette autour d’une carte Arduino. En passant en revue les innovations des contrôleurs de jeu console, j’ai remarqué le cas intéressant du Paddle de l’Atari 2600, une manette qui disposait d’un bouton tournant en plus d’un bouton poussoir.

Cependant dans les jeux développés sur cette manette, le bouton tournant était la plupart du temps utilisé pour le contrôle du déplacement par positionnement absolu du personnage le long d’une ligne, souvent droite. Dans ce rôle, il disparaîtra au profit du stick analogique qui permet un déplacement incrémentiel selon deux axes beaucoup plus avantageux.
En augmentant le nombre de boutons tournants, et surtout en changeant leur interprétation dans les designs de jeu pour quantifier des grandeurs physiques autre que la position, on peut imaginer une manette de jeu qui ressemblerait à un tableau de contrôle manipulé par un opérateur.

Pour que le Panic Controller reste suffisamment générique, nous fixons le nombre des boutons tournants à quatre. Il promeut le contrôle aux bras en plus des doigts, puisqu’il nécessite des changements de positions des mains sur les boutons. Nous nous assurerons donc que la manette soit suffisamment large pour que le joueur puisse tourner les boutons individuellement sans risquer d’en déséquilibrer un autre par erreur. Nous rajoutons deux boutons poussoirs classiques, un pour les actions immédiates, l’autre pour la fonction de pause. Pour rester dans l’esprit « tableau de contrôle », nous choisissons des boutons poussoirs larges de type champignon qui doivent pouvoir résister aux pressions des mains du joueur.

Nous avons réuni la liste des composants nécessaires au respect de toutes ces conditions. Nous les avons achetés sur les sites de vente en ligne Amazon et Conrad :

  • 1 carte UNO R3 de Smraza, avec 1 carte de prototypage et 1 câble USB1
  • Jump wires2
  • 4 boutons tournants3
  • 2 boutons poussoirs4
  • 4 potentiomètres 10kΩ5
  • 1 boîtier pupitre6

Montage de la manette

Après réception et vérification de tous les éléments nécessaires à notre manette, nous pouvons commencer l’assemblage.

A l’aide d’une perceuse munie des forets adéquats et d’un jeu de limes, j’ai découpé les ouvertures nécessaires au passage des tiges des potentiomètres (Ø 6mm) et des boutons poussoir (Ø 35mm) sur la face supérieure du boîtier, ainsi que celui pour l’entrée USB de la carte Arduino sur une face verticale.
Je maintiens la carte au sol du boîtier en l’appliquant sur deux bandes de scotch double-face.

Après que les ouvertures nécessaires ont été pratiquées sur le dessus du boîtier, les potentiomètres et les boutons poussoirs sont fixés. Les boutons tournants ont été choisis méticuleusement pour qu’ils soient facile à pincer par le joueur avec leur poignée allongée.

Le diamètre des boutons tournants (Ø 8,3mm) ne correspondant pas à celui des tiges des potentiomètres, j’ai comblé l’interstice avec du ruban en téflon.

Branchements sur la carte

Pour le branchement des composants sur la carte Arduino, on relie les wipers des 4 potentiomètres sur les pins analogiques A0, A1, A2 et A3. Tandis que les 2 boutons poussoirs sont branchés en mode input pull-up (circuit interne à Arduino reliant le 5V au pin avec une forte résistance de 50kΩ) sur les pins numériques 2 et 3. De sorte que lorsque le bouton poussoir est relâché, tout le courant passe par le pin qui lit donc la valeur 1. Lorsque le bouton poussoir est pressé, tout le courant passe par le circuit du bouton dont la résistance est moindre, la valeur lue sur le pin est 0.

Notre « Panic Controller » est désormais monté, il ne reste plus qu’à repeindre les éléments à la bombe aérosol pour leur donner des couleurs prévues. Nous voulons que le boîtier soit entièrement noir et que le bouton poussoir de gauche soit rouge et celui de droite jaune. Nous le peignons à la bombe de peinture Belton Noir mat et Jaune.

Voilà notre manette assemblée et testée avec succès, pour la prochaine étape, nous commencerons à implémenter les designs qui tireront profit de cette manette d’un nouveau type.